Prix Bettencourt pour les Jeunes Chercheurs (Dec 2018)

http://www.criobe.pf/wp-content/uploads/2019/01/Besson_Dec-2018_web-655x270.jpg

Des travaux de recherche sur les poissons des récifs coralliens récompensés par le Prix Bettencourt pour les Jeunes Chercheurs
10 Décembre 2018 | Contact: MARC BESSON

Le 10 décembre 2018, Marc Besson, actuellement post-doctorant à l’International Atomic Energy Agency (IAEA) de Monaco, s’est vu remettre l’un des 14 Prix Bettencourt pour les Jeunes Chercheurs pour son travail de thèse réalisé au CRIOBE (USR 3278, PSL-EPHE, CNRS, UPVD) et son projet de post-doctorat réalisé à l’IAEA sur les nourriceries de poissons de récifs.

Créée en 1987, la Fondation Bettencourt Schueller a pour objectif de “donner des ailes au talent”, pour contribuer à la réussite et au rayonnement de la France, notamment dans les domaines de la Culture, de la Solidarité, des Métiers d'Art, et des Sciences de la vie. Reconnue d'utilité publique, la Fondation a à cœur de promouvoir et d'accompagner les projets et défis d'intérêt général, en soutenant les personnalités d'exception dans leur discipline. Ainsi, chaque année, la Fondation récompense des personnalités : professionnels des métiers d'art, chercheurs et acteurs du milieu associatif, au travers de différents Prix, dont les lauréats sont choisis par des jurys indépendants à l'issue de processus d'évaluation exigeants et rigoureux. Les Prix ont une valeur de reconnaissance, de coup d'élan pour une carrière, et d'encouragement à persévérer dans la voie de l'innovation.

Créé en 1990, le Prix pour les Jeunes Chercheurs est l’une des premières initiatives de la Fondation Bettencourt Schueller. Il est décerné chaque année à 14 jeunes docteurs en sciences ou docteurs en médecine, pour leur permettre de réaliser leur stage post-doctoral dans les meilleurs laboratoires étrangers. La dotation du prix est de 25 000 euros.

Le travail de Marc Besson a eu principalement lieu dans les nourriceries de Moorea, ces zones littorales où les jeunes poissons de récifs effectuent leur métamorphose et leur croissance avant de devenir adultes. Dans certains endroits du globe la dégradation des nourriceries (destruction des habitats, pollutions) est une des causes principales de l'effondrement des stocks de poissons de récifs, avant même la surpêche. Le jeune chercheur s'intéresse notamment aux impacts des plastiques, et des perturbateurs endocriniens qu'ils contiennent, sur l'écophysiologie et l'écologie-sensorielle des jeunes poissons de récifs. Grâce à ce Prix Bettencourt pour les Jeunes Chercheurs, Marc va développer son projet en collaboration avec l’IAEA, l'équipe du 100 Island Challenge de la Scripps Institution of Oceanography (Université de Californie, San Diego, USA) et le CRIOBE.